ALITRACER : un système neutre qui facilite les contrôles

Lancée en 2016, l’application ALITRACER se développe bien ! Plus de 20 entreprises luxembourgeoises, françaises et italiennes utilisent cet outil de traçabilité spécialisé pour le levage. Découvrez le témoignage de David Collignon, I.T. Electromécanique pour le site de Differdange (Secteur aciérie) d’ArcelorMittal.

Depuis son lancement en juillet 2016, ALITRACER connait une belle évolution. Le site de Differdange d’ArcelorMittal travaille désormais avec cette application de traçabilité pour gérer ses accessoires de levage. L’outil rend les contrôles périodiques plus faciles et rapides.

« Nous étions à la recherche d’un outil pour faciliter le contrôle et le suivi de nos accessoires de levage. Nous en avons presque 2.000, rien que pour l’aciérie. Nous avons vraiment gagné en rapidité lors des contrôles réglementaires ! Il suffit d’encoder le numéro de série directement dans le smartphone ou de scanner le QR code pour avoir accès à toutes les informations. On évite ainsi les erreurs lorsqu’on recopie les chiffres. », déclare David Collignon.

ALITRACER : un système neutre qui facilite les contrôles - LIFTEUROP

Numéros de série dématérialisés

Outre la simplicité et la rapidité d’accès, ALITRACER permet d’avoir un accès dématérialisé aux informations générales des accessoires. « Désormais, nous avons le numéro de série indiqué à la fois sur l’accessoire de levage, sur l’ALITAG et dans l’application. Il n’y a plus de risque de « perdre » le numéro de série. Il en va de même pour les certificats de conformité, mes notices d’utilisation, etc. Pour la production, nous allons tester des ALITAG en inox qui seront encore plus résistants. », confie M. Collignon.

Un système neutre

ALITRACER est disponible quelle que soit la marque ou le fournisseur des matériels et accessoires de levage. Le système est également valable pour tout matériel devant être contrôlé périodiquement : ponts roulants, extincteurs, échelles, etc.

« LIFTEUROP est fabricant d’accessoires de levage mais la société parvient à nous conseiller un logiciel neutre pour pouvoir réaliser nos contrôles périodiques plus facilement ! », conclut David Collignon.

Créé à l’origine pour les utilisateurs finaux, le logiciel s’avère également intéressant pour les distributeurs et les organismes de contrôle agréés. ALITRACER, qui vient d’être traduit en italien, a encore de belles années devant lui.